dimanche 27 octobre 2013

How to ruin my teenage life* tome 2 de Simone Elkeles




   Résumé :  
Dans cette suite de "How to Ruin a Summer Vacation", TOUT dans la vie de Amy Nelson Barak, une fille de 16 ans, va mal ! Sa mère s'est marié et s'est déplacée dans une banlieue, et maintenant ils vont avoir un enfant. 
Amy part avec son père à Chicago et l'inscrit sur un site de rencontre en ligne. Ses quatre premiers rendez-vous sont cette nuit...
Quoi d'autre ? Son chien Mutt s'est "reproduit" avec le caniche de son voisin grincheux, donc Amy devra prendre un emploi à temps partiel pour payer la moitié de la facture pour les soins vétérinaire. Et il y a ce totalement ennuyant de garçon, Nathan Rubin, qui vient d'emménager dans son immeuble. Heureusement qu'Amy a un mignon petit-ami qui s'appelle Avi. Seulement il est plus comme un "non-petit-ami" puisqu'Avi va dans l'armée d'Israël pour les trois prochaines années.
Qu'est-ce que dois faire une fille quand tout le monde est en train de conspirer pour ruiner sa vie ?


Ayant dévoré le premier tome, je m'attendais à un succès de ce second aussi. Manque de chance, il n'est pas aussi bien...
Dans la première partie du livre, Amy passe son temps à tenter de caser son père, en l'inscrivant sur un site de rencontres puis à un speed-dating. Malheureusement, celui-ci à assez à faire avec une ado et son boulot pour songer à rencontrer quelqu'un et surtout il ne souhaite pas passer par sa fille.

Amy a un nouveau voisin : Nathan, qui va dans son lycée et qui est même dans certains cours avec elle. Ils se détestent et en même temps quelque chose les attirent entre eux, ce qui va les amener à s'embrasser par deux fois. Alors imaginez les histoires que cela va faire lorsque Avi débarque d'Israël pour passer quelques jours avec sa "non-petite-amie"...

Finalement tout va s'arranger entre les deux amoureux même si ils vont devoir se quitter de nouveau puisque Avi doit retourner dans l'armée israëlienne...

Suite au prochain tome ! ^^


   Mon avis :   




*ce livre n'existe qu'en anglais et ne sera vraisemblablement pas traduit en français.