mardi 12 août 2014

Une journée particulière de Anne-Dauphine Julliand




   Résumé :       
Le 29 Février est une date qui n'existe que tous les quatre ans. C'est aussi le jour de naissance de Thaïs - la petite princesse d'Anne-Dauphine Julliand - atteinte d'une maladie génétique orpheline. Thaïs a vécu trois ans trois quarts. Elle a eu une courte vie, mais une belle vie.
Le jour où le 29 Février réapparait sur le calendrier , Anne-Dauphine s'offre une parenthèse, sans travail ni obligations. Elle veut vivre pleinement cette journée particulière : Thaïs aurait eu 8 ans ! Le passé se mêle au présent. Chaque geste, chaque parole prend une couleur unique, évoque un souvenir enfoui,  suscite le rire ou les larmes.

Anne-Dauphine Julliand aime à penser qu'il est possible de gravir des montagnes en talons hauts. Elle a le talent de croquer les émotions de tous les jours. Elle nous raconte sa vie de famille pas tout à fait comme les autres : l'homme de sa vie, Loïc, ses fils Gaspard et Arthur, mais aussi Azylis, son autre princesse, malade elle aussi.

C'est une leçon de bonheur et une merveilleuse histoire d'amour, qui se lit d'un souffle, le coeur au bord des larmes.


J'avais lu avec beaucoup d'émotions "Deux petits pas sur le sable mouillé" qui nous retraçait la courte vie de Thaïs. C'est avec tout autant d'émotions que j'ai lu ce livre. La boîte de mouchoirs était de sortie et fort heureusement car j'en ai eu besoin !

On suit donc Anne-Dauphine dans cette journée si particulière qu'est celui de l'anniversaire de sa fille décédée, Thaïs.
Du réveil d'Anne-Dauphine à son coucher, on vit avec elle les souvenirs de sa fille.

On retrouve avec plaisir son mari Loïc, avec qui l'amour est toujours au rendez-vous car si la plupart des couples ne sortent pas indemnes d'une telle épreuve, Loïc et Anne-Dauphine ont su se tenir le cap même si on imagine qu'il y a eu des hauts et des bas.
Mais aussi Gaspard, leur aîné, pour qui les souvenirs de Thaïs sont encore bien présents. J'ai lu avec beaucoup d'émotions le retour de maternité de Anne-Dauphine avec Arthur, les mots que Gaspard a dit à son petit frère, la façon dont il lui a parlé de leur soeur disparue.
Et puis on découvre Azylis, leur seconde fille, atteinte de la même maladie que Thaïs.

Ayant lu "Deux petits pas sur le sable mouillé", je me suis souvenue de certains souvenirs qu'elle avait déjà évoqué.

Ce livre émouvant se veut aussi optimiste. Anne-Dauphine nous apprend sans honte que oui, même après la mort d'un enfant, on peut continuer à être heureux, à savourer la vie et avoir envie de la croquer à pleine dent. Que de courage pour cette famille tellement soudée, tellement unie et tellement forte !
Une belle leçon de vie !


   Mon avis :