mercredi 12 novembre 2014

Kinderzimmer de Valentine Goby




Résumé :
En 1944, le camp de concentration de Ravensbrück compte plusieurs dizaines de milliers de détenues. Mila a vingt-deux ans quand elle arrive à l’entrée du camp. Autour d’elle, quatre cents visages apeurés. Dans les baraquements, chacune de ces femmes va devoir trouver l’énergie de survivre, au très profond d’elle-même, puiser chaque jour la force d’imaginer demain.
Et Mila est enceinte mais elle ne sait pas si ça compte, ni de quelle façon.



J'ai été attiré par la couverture avant d'être attirée par la quatrième de couverture. J'ai toujours beaucoup aimé lire tout ce qui touche à la seconde guerre mondiale, aux camps de concentration donc je n'ai pas hésité une seconde à me plonger dans ce livre.
Cependant, j'ai eu du mal avec la plume de l'auteur, je ne trouve pas le récit fluide, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire et à m'imprégner des mots.

Mila est un jour enlevé de chez elle et débarqué à Ravensbrück avec des milliers d'autres femmes de tout horizons. Là, elle connaît l'enfer des camps de concentration et pense être enceinte sans en être sûre. De toute façon, elle ne veut pas laisser de place à cet enfant dans sa tête et dans son coeur. Comment celui-ci pourrait-il vivre dans ce monde ? Dans cette guerre ?

Malnutrition, dysenterie, typhus, froid, coups de bâton, comment Mila et son bébé pourrait-ils survivre à tout ça ?
Et pourtant, il va naître ce bébé. Malgré l'ignorance de Mila sur ce qu'il se passe dans son corps, personne pour lui expliquer le déroulement de l'accouchement, personne pour lui dire qu'elle ne perd pas les os mais les eaux. Elle est effrayée Mila et en plus, elle n'a pas le droit de crier. Seule avec sa peur et sa souffrance...

Il va naître mais survivra-t-il ? Et Mila, sortira-t-elle vivante de Ravensbück ? Nommer l'innommable, dire l'indicible, se souvenir des visages, des noms et des dates pour raconter l'horreur au présent, voilà l'objectif que se fixe Mila si elle parvient à sortir de cet enfer.

Une fois plongée dans l'histoire, plongée dans Mila, il m'a été difficile de me détacher d'elle et de ses compatriotes. Difficile de fermer ce livre et de laisser cette histoire de déportation dérrière moi. Un livre à partager autour de soi tellement il est beau, tellement il mérite d'être lu pour se souvenir et ne pas oublier.


Mon avis :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir pris le temps d'échanger avec moi !