samedi 3 janvier 2015

Avant toi de Jojo Moyes





Résumé :
Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années met la clé sous la porte, c'est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l'Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d'apporter à sa famille le soutien financier nécessaire.
On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. 
C'est alors que la jeune femme découvre Will, un tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n'a que quelques mois pour le faire changer d'avis.


Louisa mène une petite vie tranquille jusqu'à ce qu'elle perde son emploi. Ses parents sont déjà dans une situation précaire et sa soeur vit aussi sous le même toît avec son petit garçon, ils ont besoin de l'argent que rapporte leurs filles alors lorsqu'on lui propose de tenir compagnie à un homme tétraplégique durant 6 mois, Louisa accepte le job.
Et au fil du temps, elle découvre qu'elle n'a que quelques mois pour changer les idées de Will et l'empêcher de mettre fin à ses jours...


C'est une histoire vraiment touchante qui nous est contée.
Tantôt on se met à la place de Louisa et des proches de Will et on se dit qu'on ne peut pas le laisser mettre fin à ses jours, qu'il faut continuer à le faire vivre, à lui faire aimer la vie telle quelle est maintenant pour lui. Qu'il faut qu'ils continuent à lui démontrer que la vie vaut la peine d'ête vécue.

Tantôt on se met à la place de Will et on comprend que sa vie n'en est pas une, qu'il ne peut rien faire seul, qu'il souffre beaucoup physiquement et psychologiquement et qu'il ne fera plus jamais ce qu'il aime de sa vie. Comment continuer à se battre dans ces conditions ? Pour qui ? Pourquoi ? On comprend non sans mal sa peine et son désarroi, on comprend sa demande mêle si en se plaçant en tant que parents, on se refuse à accéder à sa requête évidemment. Qui voudrait autoriser son enfant à mourir qu'il ait 2 ans ou 35 ? Personne.


J'ai beaucoup souri et ri en lisant ce livre parce que Will est cinglant, qu'il a des phrases assassines et que Louisa a finalement du répondant aussi, qu'elle ne le traite finalement pas comme un handicapé ou une personne diminué mais comme un être humain quelconque.
Et puis j'ai pleuré aussi. Parce que j'ai voulu y croire autant qu'elle, parce que je ne comprenais pas les choix de Will quand Louisa se démenait tellement pour lui faire aimer la vie.
J'ai trouvé ce roman tellement poignant à certains moments !

C'est ma première lecture de cette nouvelle année et quelle lecture ! 
Un livre qui nous fera revoir nos propres convictions sur l'acceptation du souhait d'une personne à vouloir mourir, sur l'euthanasie tout simplement. Un livre qui traite du handicap et qui sait se mettre à la place de l'handicapé sans en faire des tonnes.


Un roman bouleversant dont on ressort en se posant pleins de questions sur ses propres convictions et espoir, sur ses propres choix. Après avoir lu ce livre, on ne sait plus dans quelle position on se mettrait à la place de chacun des personnages. Parce que ce n'est pas tout noir ou tout blanc malheureusement...



Mon avis :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir pris le temps d'échanger avec moi !