jeudi 5 février 2015

Kaleb, tome 1de Myra Eljundir





Résumé :
C'est si bon d'être mauvais...
A 19 ans, Kaleb se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu'on ne peut s'empêcher de l'aimer. A la folie. A la mort. Sachez que ce qu'il vous fera, il n'en sera pas désolé.
Ce don qu'il tient d'une lignée islandaise millénaire le grise. 
Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu'au jour où sa propre puissance le dépasse et où tout bascule... Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller ?


Kaleb est un jeune homme de 19 ans. Et si jusque là, il a toujours été plutôt calme et sérieux, le voilà qui devient bagarreur, est très violent avec ses camarades et se fait virer du lycée. Son Père a du mal à le comprendre mais il met le comportement de son fils sur le fait qu'ils ont beaucoup demménagé, changeant de région tous les 2 ans environ. 
En fait, Kaleb est un EDV, un enfant du volcan, il ne le sait pas mais il doit faire un choix entre le Bien et le Mal.

Kaleb est traqué par un colonel qui veut le tuer de ses propres mains. Mais pourquoi ? Que lui reproche-t-il et pourquoi veut-il le voir périr ?


Ce roman, j'en ai beaucoup entendu parlé. Surtout en bien. J'attendais beaucoup de ce livre déconseillé aux moins de 15 ans. 
Et j'en ressors assez déçue... Non, moi ce roman ne m'a pas plu. Je ne trouve pas qu'il y ai beaucoup d'actions, finalement Kaleb tourne en rond.
Les seuls passages intéressants sont ceux où il est question de la Sentinelle et du colonel. Autrement, j'ai trouvé l'histoire plate bien qu'originale. Les deux autres tomes m'attendent dans ma PAL et pourtant je ne pense pas les lire tellement je n'ai pas été "envoûtée" plus que ça par ce livre.

Mon avis :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir pris le temps d'échanger avec moi !