mardi 16 juin 2015

Maman a tort de Michel Bussi




Résumé :
Mardi 2 novembre 2015. 
Lorsque Vasile, psychologue scolaire, se rend au commissariat du Havre pour rencontrer la commandante Marianne Augresse, il sait qu'il doit se montrer convaincant. Très convaincant. Si cette fichue affaire du spectaculaire casse de Deauville, avec ses principaux suspects en cavale et son butin introuvable, ne traînait pas autant, Marianne ne l'aurait peut-être pas écouté. Car ce qu'il raconte est invraisemblable : Malone, trois ans et demi, affirme que sa mère n'est pas sa vraie mère. Sa mémoire, comme celle de tout enfant, est fragile, elle ne tient qu'à un fil, qu'à des bouts de souvenirs, qu'aux conversations qu'il entretient avec Gouti, sa peluche... Vasile le croit pourtant. Et pressent le danger. 
Jeudi 4 novembre 2015, tout bascule. Le compte à rebours a commencé. Qui est Malone ? 


Malone est un petit garçon de 3 ans qui a pour doudou Gouti, une espèce de rat. Malone a raconté au psychologue scolaire que sa mère n'est pas sa mère et que c'est Gouti qui le lui a dit. Aussi invraisemblable que soit cette histoire, Vasile Dragonman, le psy, croit le petit garçon et pressent l'urgence de la situation.
Il fait donc appelle à Marianne Augresse, commandante d'un commissariat de police.

Seulement, en parallère, la commandante Augresse est prise par l'affaire d'un braquage à Deauville qui a mal tourné mais aussi dans sa vie personnelle par l'urgence de trouver un géniteur pour l'enfant qu'elle désire ardemment et dont l'horloge biologique lui rappelle chaque jour qu'elle n'a plus beaucoup de temps.

Faut-il prendre en compte les dires du petit garçon ? 
Même si Marianne a d'autres chats à fouetter, elle décide de se pencher un peu sur la vie du petit garçon.


J'avais lu Un avion sans elle de Michel Bussi et j'avais aimé même si j'ai vraiment du mal avec la plume de l'auteur, je n'arrive pas à rentrer dans ses histoires...
Deux intrigues s'entrecroisent dans Maman a tort et pourtant c'est long, ça manque cruellement d'action, on voudrait que tout se passe plus vite, on n'arrive à s'identifier à aucun des personnages et moi j'ai besoin de ça pour plonger complètement dans un livre.

J'ai tout de même aimé l'histoire. La fin n'était pas prévisible et bien qu'elle ne m'ai pas plu, je la comprend.
Un livre qui ne me laissera pas un grand souvenir, ma lecture ayant traîné sur une petite semaine tellement je n'étais pas intéressée par l'intrigue...


Mon avis :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir pris le temps d'échanger avec moi !