lundi 20 juillet 2015

Vilaines filles de Megan Abbott




Résumé :
Addy et Beth sont fortes, dures à cuire, inséparables et invincibles. Membres de l’équipe de pom-pom girls du lycée, « parce qu’il faut bien quelque chose pour occuper le vide de l’adolescence ». 
Elles sont parfaites : leurs jambes galbées, leur ventre plat, leurs queues-de-cheval de la même longueur, leur maquillage irréprochable. 
Une nouvelle coach arrive au lycée et les choses commencent à changer. Grande, belle, intimidante, elle est parfaite elle aussi et place beaucoup d’espoir dans l’équipe. Toujours élégante, autoritaire, la coach mène la danse et les filles tombent vite sous sa coupe. Elles sont prêtes à tout pour obtenir ses faveurs : devenir sans cesse plus rapides, plus fortes, plus résistantes et plus minces, quitte à se faire vomir. Leur monde insipide et sans profondeur se resserre. Mais un jour, la coach franchit la ligne de trop… 


Addy et Beth ont 17 ans, elles sont lycéennes et elles mènent leur troupe d'une main de maître. Elles sont les meilleures-amies du monde et les meilleures pom-pom girls du lycée, elles se croient invincibles, surtout Beth.

Le roman commence par une scène sombre, on sent qu'il se passe quelque chose de mauvais mais on ne sait pas quoi et puis on nous plonge 4 mois en arrière.

Un jour, une nouvelle coach débarque et change les règles du jeu : finie la capitaine de l'équipe, finie les filles qui obéissent à Beth, elle lui montre qu'au lycée, c'est elle qui règne et non pas cette jeune fille.
Mais le soir, le wee-end, la Coach invite les filles chez elle pour fumer un peu, boire beaucoup et une relation malsaine se créé peu à peu. Si Beth refuse de tomber dans ce piège, Addy est heureuse de l'intérêt que lui porte la coach et n'hésite pas à passer du temps seule avec elle, ce qui évidemment agace fortement Beth qui aime bien être le centre du monde.

Mais un meurtre va faire basculer leurs petites vies tranquilles.

Dans ce livre, il y a de la manipulation, des complots, de la méchanceté gratuite, de la suffisance et surtout de mauvaises filles.

J'ai eu du mal à me plonger dans l'histoire, du mal à croire au récit, du mal à croire que des filles si perverses et méchantes puissent exister, du mal à croire à cette relation prof/élève...

Beth est un personnage tellement manipulateur, tellement pervers et antipathique... 
A l'opposé, j'ai trouvé Addy soumise, pas plus gentille pour autant mais moins dans la manipulation.

Pour autant, je n'ai pas aimé ce roman. Je n'ai pas accroché du tout et je me suis forcée à le finir...


Mon avis :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir pris le temps d'échanger avec moi !