lundi 17 août 2015

In my real (love) life de Mily Black




Résumé :
Le meilleur site de rencontres, c’est la vraie vie

Moi, c’est Léna et ma vie n’a rien d’une comédie romantique. Ma vie, je la passe derrière un écran. Geek ? Non, phobique. Je ne supporte pas les contacts physiques et je fuis les relations humaines. Alors, forcément, quand en plus on vit à l’ère 2.0 où on peut tout acheter et tout faire en ligne, ça n’aide pas à faire des efforts pour aller vers les autres. Pourtant, un jour, j’ai eu un « déclic » : je devais reprendre ma vie en main.

Missions IRL – Player 1

Level 1 (medium) : quitter Marseille et rejoindre Alexie, ma meilleure amie, à Paris

Level 2 (medium) : faire en sorte qu’Alexie finisse avec Lucas

Level 3 (difficult) : trouver un appart

Level 4 (difficult) : rencontrer de nouvelles personnes

Level 5 (hard/impossible) : trouver l’amour ? <= stupide


Léna vit à Marseille. Elle travaile de chez elle en grande partie puisqu'elle gère le design de sites internet, ce qui lui convient parfaitement puisqu'elle est haptophobique, c'est-à-dire qu'elle a la phobie des contacts physiques qui lui donnent des crises d'angoisse terrible.

Un jour, elle décide de rejoindre sa meilleure-amie Alexie à Paris. Très vite, elle rencontre Lucas, le petit-ami d'Alexie, Henri la soeur de celui-ci ainsi que Marc, leur frère alias Sexy Boss et son fils Basil.

Seulement, si Léna se lie très vite d'amitié pour Henri, Lucas et Basil qu'elle adore, la froideur et les remarques acerbes de Marc Cardon la fait sortir de ses gonds et elle ne peut s'empêcher de le remettre à sa place sans cesse.

Mais grâce en grande partie à Basil, les deux jeunes gens vont se rapprocher. Difficile pour Léna qui fera un pas en avant pour deux en arrière tant tous ces changements la bouleverse et qui réussira parfois à gérer ses crises d'angoisses et d'autres fois ne les contrôlera pas du tout.

Le sujet, la phobie des contacts humains, est bien traité et on se rend compte combien ça peut gâcher la vie et nous éloigner des autres et des choses "normales" du quotidien comme d'aller faire des courses ou prendre le train.
Dérrière ce sujet, il y a une jolie romance et j'avoue que Léna et Marc m'ont beaucoup fait rire.
Ce que j'ai apprécié également, c'est que finalement, c'est une histoire qui pourrait arriver dans la vie de tous les jours, ici pas d'artifices, pas de chichis ni d'histoire abracadabrante.

Cependant, j'ai eu du mal au début de ma lecture où la phobie de Léna était vraiment omniprésente. L'histoire se met vraiment en place et commence à être intéressante à partir du moment où Léna rencontre Marc ainsi que les autres membres de sa famille.

Léna est une jeune femme de caractère malgré sa phobie et elle se dépasse régulièrement, tentant de ne pas se laisser happer par ses soucis. Elle est entreprenante et bienveillante.
Marc a une carapace d'homme froid et distant mais avec toutes les nanas qui lui tournent autour, on le comprend aisément, surtout qu'il n'est pas du genre à en profiter, surement déçue par l'attitude de son ex-femme.
J'ai trouvé Henri et Lucas très rigolos, ces deux là ne manquent vraiment pas d'humour et on ne s'ennuie pas une seconde lorsqu'ils apparaissent dans les pages de ce livre.
Quand à Basil, c'est un petit garçon agréable et qui aidera Léna à se dépasser même si il ne s'en rend pas compte et il aidera aussi son père et Léna à se rapprocher.


Une lecture agréable, qui se lit rapidement et dont on voudrait qu'elle dure encore un peu tellement l'intéraction entre Léna et Marc est amusante :-) Et pourtant, la couverture ne m'attirait pas du tout...


Mon avis :   

2 commentaires:

Merci d'avoir pris le temps d'échanger avec moi !