jeudi 10 septembre 2015

Clandestines de Zoë Ferraris




Résumé :
Roman noir d'une actualité brûlante, un suspense ravageur doublé d'une plongée au coeur de l'envoûtante Djeddah, à la rencontre de celles qui ont cru au mirage d'une vie meilleure, ces clandestines laissées pour compte dans le pays des Mille et une nuits.

Dans le désert, une tempête a mis à jour un terrifiant sanctuaire : dix-neuf cadavres de femmes asiatiques, nues, mains tranchées, ensevelies sous une dune depuis dix ans.
Qui étaient-elles ? Pourquoi personne n'a jamais signalé leur disparition ? Et quel message dissimule l'étrange disposition de leur corps ?

Katya, légiste talentueuse, est décidée à rendre justice à ces victimes anonymes. Et à prouver aux hommes de sa brigade ses talents d'enquêtrice. Elle mieux que quiconque sait la violence, les humiliations réservées aux femmes. 
Au péril de sa vie et de son amour pour Nayir, son pieu fiancé bédouin qui ne voit pas d'un bon oeil ses choix de carrière, Katya va se mettre en quête du tueur et découvrir l'envers du décor : la misère dérrière l'opulence, l'hérésie dérrière le masque de vertu. Le sang qui coule sous le sable...



En Arabie Saoudite, dans le désert, dix-neuf corps de Philippines sont retrouvés. C'est la première fois que la police est face à un tueur en série et ils auront besoin de toute leur équipe pour retrouver le tueur qui ne s'arrêtera surement pas là, surtout maintenant qu'ils ont découvert son sanctuaire.

Katya est légiste à la brigade criminelle mais elle aimerait être promue au poste d'enquêtrice. Elle sait que ce sera difficile, voir impossible pour elle d'accéder à ce poste à cause du pouvoir religieux ancré dans les traditions qui sévit encore. Heureusement, elle peut compter sur le soutien de son futur mari Nayir, qui, bien qu'il désapprouve que sa future épouse soit en présence d'hommes qui ne fassent pas parti du cercle familial, l'épaule et n'hésite pas à l'aider dans son enquête.

D'autres personnages sont mis en avant tels Ibrahim, le responsable des recherches ainsi que Sabria Gampon, sa maîtresse qui disparaît soudainement sans laisser de traces. Ibrahim ne peut s'empêcher de se dire que le tueur en série l'aura tué et ses pensées iront vers elle à chaque moment de l'enquête.

A travers ce roman policier, c'est aussi l'Arabie Saoudite et ses coutumes que l'on découvre, une Arabie Saoudite aux vertus très prudes où la femme doit se couvrir et où elle ne peut se déplacer sans être assistée d'un homme de sa famille ou de sa belle-famille.

L'intrigue de ce polar est bien ficelée, l'histoire se lit. Ce livre n'est pas un coup de coeur mais une jolie découverte que je recommande tout de même.



Mon avis :   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir pris le temps d'échanger avec moi !