lundi 2 novembre 2015

La sorcitresse de Philippe Arnaud




Résumé :
A "Deuxième-Chance", la maison de redressement où ses parents l'ont envoyé, Balthazar est bien malheureux.
Et puis, il rencontre Romain le costaud, l'époustouflante Charlotte... et Timothée, le souffre-douleur de cette horrible pension qu'ils ont rebaptisée "Double-Peine".

Très vite, les quatre deviennent inséparables, et tiennent tête aux autres pensionnaires -Gros Lucas, la méchante Clémence et leur bande de garnements malfaisants.

Mais c'est un autre défi qui les attend : sauver leur magnifique maîtresse de la sorcière épouvantable qui la remplace quinze jours par mois.



Balthazar est un jeune garçon qui cumule les bêtises, c'est pourquoi ses parents ont décidé de l'envoyer en maison de redressement qui se nomme Deuxième-Chance. Mais très rapidement, Balthazar va se rendre compte que c'est loin d'être une deuxième chance que cette maison car en plus des autres pensionnaires qui lui font la vie dure et les surveillants malveillants, il y a cette horrible maîtresse qui débarque 15 jours par mois.

Heureusement, très vite il va former une bande avec 3 autres camarades :
- Romain, le marseillais, qui joue les gros dur
- Charlotte, qui adore inventer des mots bizarres que les adultes ne comprennent pas
- Thimotée, le timide et chétif qu'il faut protéger des autres

Quinze jours par mois, les enfants découvrent une maîtresse gentille, jolie et boivent ses paroles. 
Mais les quinze autres jours, ils font face à une maîtresse qui a l'apparence d'une sorcière mais qui est aussi monstrueuse avec eux... Et Balthazar et sa bande sentent bien que si ils ne font rien, cette dernière prendra la place de l'autre et ils l'auront tout le temps. Alors ils décident d'agir et de partir en expédition pour sauver leur magnifique maîtresse.

Même si on devine rapidement l'intrigue (rien qu'en voyant le titre et la couverture, j'avais deviné de quoi l'histoire serait faite), on suit avec plaisir cette bande de joyeux lurons, on se prend même d'affection pour eux et on n'aimerait pas être à leur place quand ils se font enquiquiner par les autres pensionnaires.

C'est un livre vraiment plaisant pour les enfants d'une dizaine d'années, ils riront de temps en temps, frissonneront à d'autres et suivront avec délectation les péripéties de ces enfants malicieux. En plus, les illustrations et noir et blanc qui jalonnent le récit leur permettront de se plonger totalement dans le récit et de s'identifier aux personnages.


Mon avis :  
 
 


tous les livres sur Babelio.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir pris le temps d'échanger avec moi !