vendredi 8 avril 2016

Immaculée de Katelyn Detweiler




   Résumé :
Première de classe, bien dans sa peau et dans sa famille, Mina sort avec le garçon le plus ambitieux du lycée. Mais le jour où elle se découvre enceinte – alors qu'elle n'a jamais fait l'amour –, son monde bien ordonné chavire. Personne ou presque ne croit en sa virginité. Pour son père, le coupable est son petit ami ; ce dernier, lui, est persuadé qu'elle l'a trompé.
L'histoire de la grossesse de Mina va se répandre comme une traînée de poudre. Pour certains elle est une hérétique, tandis que, pour d'autres, les miracles sont possibles et l'enfant à naître de Mina sera le plus grand de tous... Et vous, dans quel camp vous rangerez-vous ?
 
 
Mina a 17 ans et vit une vie plutôt banale à Green Hill, petite bourgade où tout le monde se connaît. Elle a un petit-ami, Nate, 2 meilleures-amies, Izzi et Hannah et elle est bonne élève au lycée. Sa petite vie d'ado est plutôt exemplaire.
Jusqu'au jour où Mina va être enceinte. Mais comment peut-elle l'être alors qu'elle est vierge ? 
 
Très rapidement deux camps vont se former : ceux qui la croient ou tout du moins la soutiennent malgré l'incongruité de son histoire et ceux qui ne croient pas du tout à ce prétendu miracle et lui tourneront le dos, ou pire tenteront de lui nuire.
 
A la vue de la couverture, j'avais hâte de découvrir ce roman, de connaître le fin mot de l'histoire. Histoire qui est abordé en 3 grands chapitres : le premier trimestre de grossesse de Mina, le second puis le troisième. On voit Mina évoluer en même temps que sa grossesse, on passe par toutes ses émotions : l'incompréhension, la colère, le ras-le-bol, ... On la voit grandir en même temps que sa grossesse avance et ça ne la rend que plus attachante.
Si l'aspect religieux est présent dans le livre, il n'est pas le thème principal.
Par contre, avec ce livre, les lecteurs se rendront compte du pouvoir des réseaux sociaux, du mal qu'ils peuvent engendrer et feront peut-être prendre conscience à certains aussi que la vie privée des autres est quelque chose d'important et qu'il est primordial de savoir rester à sa place, de ne pas juger trop hâtivement, qu'on croit ou non la personne à détracter. Parce que dans ce roman, les gens vont beaucoup trop loin, sont beaucoup trop intrusifs, comme si la grossesse de Mina leur appartenait en quelque sorte...
 
Ce roman n'est pas tout blanc ou tout noir et très rapidement deux camps bien distincts vont se former : ceux qui croient en Mina, et qui sont en minorité, et ceux qui ne la croient pas du tout et qui attendent d'elle qu'elle leur dise enfin qui est le père de l'enfant. C'est surement l'un des aspects les plus difficiles de ce livre : voir les amis de Mina lui tourner le dos, parfois même certains membres de sa propre famille... C'est dur de vivre dans ce climat chargé de tension, de supporter les mauvaises langues, les regards noirs, les messes basses et pourtant même si Mina a parfois du mal à vivre tout ça, si les mots et l'attitude des autres la blessent, elle est forte et tient bon, envers et contre tous -ou presque.
 
Si je devais émettre un bémol, il serait pour la fin qui nous laisse sur notre faim.
Je m'attendais à une explication, à savoir le pourquoi du comment, à avoir un semblant d'explication et finalement on referme le livre et à nous de nous faire notre propre conclusion ;-)


Mon avis :  
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir pris le temps d'échanger avec moi !