lundi 13 juin 2016

Je voulais juste vivre de Yaonmi Park









  Résumé :

Yeonmi a 13 ans, sa courte vie est déjà marquée par le désespoir. Elle n'a qu'une solution : fuir son pays, la Corée du Nord. Elle ne se doute pas que le chemin vers la liberté va l'entraîner en enfer... 
Après des années de privations et de harcèlement, par une nuit glaciale, Yeonmi, 13 ans, et sa mère, réussissent à traverser le fleuve Yalu qui marque la frontière entre la Corée du Nord et la Chine. Elles laissent derrière elles leur pays natal et ses horreurs : la faim, la délation constante et surtout une répression impitoyable et le risque permanent d'être exécutées pour la moindre infraction. Mais leur joie n'est que de courte durée. Rien ne les a préparées à ce qui les attend entre les mains des passeurs. 
Après plusieurs années d'épreuves inhumaines et un périple à travers la Chine et la Mongolie, Yeonmi atteint finalement la Corée du Sud. 
À 22 ans, Yeonmi est désormais une combattante : c'est l'une des plus influentes dissidentes nord-coréennes et une activiste reconnue des droits de l'homme.  


Alors qu'elle n'a que 13 ans, Yeonmi et sa mère quittent la Corée du Nord, non sans mal. 
Corée du Nord ou pays de dictature où la propagande est faite et où il leur est appris que le peuple doit servir son Chef Suprême.

En Corée du Nord, le régime bloque toute information extérieure : il n'y a pas d'accès à internet, la radio est brouillée, à la TV il n'y a que de la propagande et il en est de même dans les livres. Les Coréens du Nord doivent tenter de survivre pour servir Kim Jong-un. Jamais Yeonmi et sa famille n'auraient remis en cause le régime mis en place ni n'auraient osé critiquer tout ce qui leur est imposé. Et pourtant les années passent, la famine s'installe, les trafics aussi et cette famille se rend compte qu'ils sont opprimés et qu'il leur faut quitter le pays, que leurs deux filles ne peuvent continuer à y vivre.

Yeonmi et sa mère vont faire preuve d'un courage extrême pour quitter la Corée du Nord parce qu'évidemment ce ne sera pas un long fleuve tranquille : viols, trafics d'humains. Elles n'ont pas fini d'en voir.
Et ces sacrifices valent-ils la vie qu'elles mènent aujourd'hui loin de la Corée du Nord ?

C'est un témoignage vraiment poignant et touchant que nous livre Yeonmi. Comment peut-on encore traiter des humains d'une façon si cruelle en 2016 ? Comment peut-on les brimer à ce point et leur faire penser que leur vie ne vaut rien par rapport à celle de leur Chef Suprême ?
Le Coréens du Nord en sont au point où ils ne peuvent avoir confiance en personne car la moindre parole de travers peut être mal interprétée et la famille condamnée à des travaux ou de la prison si ce n'est pas la peine de mort... Yeonmi, sa mère et sa soeur ont eu beaucoup de chance, ce qui est loin d'être le cas de tous ceux qui quittent la Corée du Nord. Surtout qu'une fois sortis du pays, il faut réussir à s'intégrer ailleurs, se faire accepter pour avoir un minimum de confort de vie même si après en avoir manqué autant on se doute que Yeonmi et sa famille se contentent de l'essentiel.




Mon avis :  
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir pris le temps d'échanger avec moi !