lundi 24 avril 2017

Les doldrums de Nicholas Gannon





Archer Helmsley rêve d'aventure. Il ferait n'importe quoi pour quitter le 375 Willow Street, la maison d'objets bizarres et d'animaux empaillés collectionnés par ses grands-parents, de célèbres explorateurs. Alors, quand il apprend dans la gazette des Doldrums qu'ils ont disparus en Antarctique et dérivent sur un iceberg, Archer n'a plus qu'une idée en tête : les retrouver.
Avec ses amis Adélaïde Belmont, ancien petit rat de l'Opéra à la jambe de bois (la légende dit qu'elle se serait battue contre un crocodile), et Oliver Glub, le cerveau un peu tête en l'air de la bande, ils ont un plan... Mais rien ne va se passer comme prévu.


Archer est un jeune garçon d'une douzaine d'années qui vit avec ses parents dans une maison plutôt atypique, encombrée d'animaux empaillés et autres objets bizarres. C'est la maison de ses grands-parents, deux explorateurs qui ont disparus en Antarctique. Depuis Archer n'a qu'une idée en tête : aller les chercher.
Pour cela, il met 2 amis dans la confidence : Oliver, son copain peureux et très terre à terre, et Adélaïde, cette jeune fille qui vient d'arriver de France et qui a pour particularité d'avoir une jambe de bois.
A eux 3, ils vont mettre au point un plan pour partir chercher les grands-parents de Archer.

Si ce livre a l'air plein d'aventures et de rebondissements, il n'en est rien et le lecteur risque d'être fortement déçu... On attend avec impatience qu'Archer parte à l'aventure avec ses jeunes amis mais il ne se passe pas grand-chose. L'auteur tourne autour du pot, brode et il ne se passe pas grand-chose sauf dans la troisième partie.

Heureusement les personnages nous donne envie de poursuivre la lecture jusqu'au bout.
Archer, déjà, ce jeune garçon solitaire qui va se faire 2 amis. Il est frein dans ses envies d'aventure par sa mère qui refuse de le voir suivre les pas de ses grands-parents. Elle veut un enfant studieux, qui ne bouge pas, à l'imagination bridée. Elle refuse un peu de le laisser grandir dans son monde d'enfant de peur qu'il ne parte à l'aventure.
Il y a Oliver, ce jeune garçon très calme, très terre à terre et que l'aventure ne tente pas car il est trop terre à terre et craintif des nombreux dangers qui pourraient survenir.
Et enfin il y a Adélaïde, cette jeune fille intrépide à la jambe de bois, qui s'intègre très vite au groupe et s'allie aux garçons. Elle est attachante et sert un peu de tampons parfois, entre envie d'aventure et réalité du bienfondé de ce périple.

Un livre qui nous promet beaucoup d'aventures, qu'on lit en espérant découvrir Archer, Oliver et Adélaïde en Antarctique et finalement on déchante...

👦👧😒😟😶

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir pris le temps d'échanger avec moi !