mercredi 26 avril 2017

Lux de Maud Mayeras






Résumé :
C’est l’histoire d’un retour, d’une sentence et d’une vague qui monte à l’horizon.
2016. Antoine Harelde débarque à Ceduna, dans les terres arides du sud de l’Australie.
Vingt ans auparavant, il a passé un été dans cette petite ville perdue et, en l’espace de trois mois qui l’ont vu quitter l’adolescence, il a connu la joie, l’amitié, l’amour et l’horreur.
Aujourd’hui il est un homme. Il n’a pas oublié, il n’a rien pardonné.
Mais la justice prend d’étranges et inquiétantes couleurs à la lumière de l’apocalypse.
 


Mon avis :
2016. Antoine Harelde est de retour en Australie, à Ceduna.
Il y a 20 ans, son ami Hunter a trouvé la mort. Antoine est venu le venger.Cela fait 20 ans qu'il ressasse cette histoire dans sa tête, il est imprégné d'une souffrance lié à ces événements passés, il faut qu'il puisse crever l'abcès pour avancer. 
Seulement comme on le devine rapidement cette histoire est loin d'être simple et va nous révéler une part sombre de l'humain. 
J'aime être surprise au cours de ma lecture et on peut dire que c'est réussi avec ce thriller.

L'histoire est contée en 2 temps : tantôt en 1996 pour nous raconter l'histoire qu'on vécu Antoine et Hunter, ainsi que la petite soeur de ce dernier, Lark. 
Tantôt en 2016, alors que Antoine revient en Australie avec cette envie de vengeance qui a eu tout le temps d'enfler depuis toutes ces années.

L'auteure nous offre une plume qui sert la noirceur à la perfection. Elle a su créer une atmosphère sombre et pesante, avec cette petite touche de menace sourde qui couve et qui s'insinue en nous, nous tenant en haleine. Elle sait jouer avec le lecteur : elle nous surprend, nous attendrit, nous fait nous poser des questions. Et quand on croit que le pire ne peut plus arriver, elle en remet une couche !

Avec ce roman, on retient une chose essentielle : les monstres ne sont pas ceux que l'on croit.


👨👩💙😍😲

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir pris le temps d'échanger avec moi !