dimanche 16 avril 2017

Strada Zambila de Fanny Chartres










Résumé :
Les "cueilleurs de fraises" : en Roumanie, c'est ainsi qu'on désigne ceux qui partent à l'étranger pour trouver une vie meilleure.
Les parents d'Ilinca ont quitté Bucarest pour la France. Ils ont beau lui assurer que c'est seulement pour quelques mois, Ilinca trouve le temps long. Pour elle, ça ne vaut pas la peine de quitter ceux qu'on aime pour travailler dans un cabinet médical en Normandie. Ni de gâcher le présent en espérant un meilleur avenir. A l'approche de Noël, c'est de plus en plus difficile.
En leur absence, on fait front dans la rue Zambila. Ilinca et sa petite soeur Zoe sont prises en charge par leurs grands-parents, qui se sont installés chez elles avec leurs huit chats. Lorsque le professeur de roumain propose de participer à un concours d'arts plastiques, Ilinca s'associe à Florin, un élève rom de sa classe. Il  écrira des poèmes, elle fera des photographies. Pour Ilinca, la photographie est le meilleur moyen de lutter contre les clichés, et de voir enfin, ce qui se cache derrière les certitudes.


Mon avis :
Ilinca vit à Bucarest, en Roumanie, avec sa petite soeur Zoe et leurs grands-parents tandis que leurs parents sont en France, afin de leur apporter un niveau de vie plus confortable car les salaires qu'ils touchent dans leur pays sont dérisoires.

Voilà 3 mois qu'ils sont partis et Ilinca, du haut de ses 12 ans, vit très mal cette situation et ne supporte plus l'absence de ses parents qu'elle considère pratiquement comme un abandon.
Heureusement, elle peut compter sur son camarade et bientôt ami Florin, pour lui changer les idées et notamment grâce au concours auquel leur professeur d'arts plastiques leur a proposé de participer, ce qui permet à Ilinca de s'adonner à sa passion : la photographie.

On s'attache beaucoup au personnage d'Ilinca qui est authentique et auquel les enfants s'identifieront sans souci. Comme eux, elle a le sentiment de ne pas être comprise, d'être livrée à elle-même et qu'elle n'a pas d'importance pour les siens. Des messages qui feront échos aux pré-ados.

Ce livre aborde plusieurs thèmes tels que le racisme très fort qui sévit en Roumanie contre les roms, les préjugés, l'exil, la dissimulation et le sentiment d'abandon.


Certains trouveront les réactions d'Ilinca trop excessives, moi je les ai trouvé très justes au contraire. J'aurai pu être cette jeune fille en colère qui ne comprend pas que ses parents aillent vivre quelques temps loin de moi, même pour m'assurer un avenir meilleur. Peut-être parce que finalement les parents d'Ilinca l'ont toujours protégé du besoin et qu'elle ne sait pas ce qu'est la pauvreté.
Surement que les non-dits exacerbent ses sentiments de tristesse et de colère.

C'est un roman qui fait découvrir aux enfants les us et coutumes d'un autre pays, une réalité pas jolie mais vraie et qui malgré ses zones d'ombre apporte de l'espoir.
👦👧😍

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir pris le temps d'échanger avec moi !